Nature sauvage

                                                                  


Dryade

Les envoûteurs

Tome 1

Moelle Graphik

55 p

En écrivant cette chronique, je me suis demandé si Facebook allait la censurer puisqu’il est affaire de bande dessinée érotique (chose assez rare) au Québec. Parue pour la première fois en 2016 chez Erotic Fantasy, LA Duchesse de son vrai nom Stéphanie Leduc rejoint la dynamique maison de bande dessinée Moelle Graphik. Si nous pouvons déceler l’influence du grand Milo Manara qui en connaît un rayon sur la question, l’auteure Stéphanie Leduc a choisi de faire évoluer ses personnages dans des contrées presque apocalyptiques ou des radiations ont entraîné d’étranges métamorphoses chez l’espèce humaine.

                                                   


Les hommes se transforment, les femmes aussi et bien tôt viendra le temps des mutants qui fusionneront avec la nature.

Pour contrebalancer ses altérations, il reste l’union, la procréation, le ménage à trois ou quatre qui évoque un peu le Satiricon. Pour ne pas tomber dans le piège du sexe pour du sexe, l’auteure/dessinatrice symbolise des univers parallèles, soutenus par un visuel puissant, parfois affriolant, cru et à mille lieues de la vulgate porno bon marché.

                                                       


Une belle réussite et vous allez certainement pouvoir rencontrer cette auteure au Salon du livre de Montréal. Elle a osé, le pari fut gagné.

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Wild West : prise II

Un bagne sous les tropiques : l’injustice

Les bonheurs du vinyle